Mercredi 18 Octobre 2017
 

A la Une

2015-2016 El Niño

Une action rapide et réactive pour l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition

El Niño c’est quoi ?

El Niño est le réchauffement de la température de surface de la mer dans l’océan Pacifique tropical, qui se produit à peu près tous les 2 à 7 ans, d’une durée de 6 à 24 mois. Alors que la principale menace pour la production alimentaire est liée aux précipitations et à la sécheresse dans certaines régions, El Niño peut également provoquer de fortes pluies et des inondations dans d’autres régions. Le changement climatique peut rendre son impact plus sévère. Les climatologues prédisent que l’événement 2015-2016 El Niño est susceptible d’être le plus fort que celui de 1997-1998 – actuellement le pire enregistré – et peut persister jusqu’au second trimestre 2016.

Contexte et objectif

L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture des Nations Unies (FAO) a pour Objectif Stratégique 5 « d’accroître la résilience des moyens de subsistance face aux menaces et aux crises ». En appui de ses homologues nationaux, la FAO vise à répondre aux besoins actuels et futurs des personnes vulnérables touchées par l’événement 2015-2016 El Niño. Il est largement reconnu que, grâce à une intervention précoce, avant que la crise ne dégénère en une situation d’urgence, les pertes en cas de catastrophe peuvent être réduites et les coûts d’intervention diminués de manière significative. Les premières actions renforcent la résilience des populations à risque, atténuent l’impact des catastrophes et aident les collectivités, les gouvernements et les organisations humanitaires nationales et internationales à répondre de manière plus plus efficace et efficiente.

Les températures en surface de la mer dans la région El Niño ont continué d’augmenter, atteignant une moyenne hebdomadaire record de 3 ° C dans la deuxième semaine de Novembre. Cependant, alors que la plupart des modèles prédisent que ce El Niño va probablement rester au-dessus de la + 1,5 ° C, un seuil «fort», il est difficile d’évaluer si l’événement en cours dépassera les effets de la 1997-1998. Etant donné la lenteur du phénomène et de son l’apparition, chaque occurrence peuvent différer. Même si ce phénomène El Niño ne sera pas aussi fort que celui de 1997-1998, il sera l’un des plus forts enregistrés, et a déjà un impact sur plusieurs régions.

L’augmentation des catastrophes liées au climat d’un événement El Niño est particulièrement important pour le mandat de la FAO. Une récente analyse menée par « La Division du climat, de l’énergie et des régimes fonciers  » portant sur une durée de 10 ans, a montré que 25% de tous les dommages causés lors de catastrophes naturelles impactent le secteur de l’agriculture. En cas de sécheresse, l’agriculture est le seul secteur le plus touché, représentant environ 84% de tout l’impact économique.

Ce rapport fournit une analyse globale de l’évolution actuelle et prévoie les catastrophes liées à El Niño et son impact sur l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition. Il vise à donner une vision consolidée de la situation et les premières mesures prises par les gouvernements, les partenaires et la FAO. Les pays ont été sélectionnés sur la base d’une combinaison d’analyse de l’événement El Niño et les priorités de la FAO pour le renforcement de la résilience des moyens de subsistance face aux menaces et aux crises.

Profils des pays

Pour chaque pays des éléments ont été rassemblés pour éclairer la prise de décision:

Le classement des pays au sein de l’indice pour la gestion des risques : INFORM.
INFORM est une plate-forme d’évaluation des risques pour les crises humanitaires et les catastrophes mise en place pour l’appui de la prévention, de la réaction et de la réponse à donner. C’est une collaboration entre le Comité permanent inter-organisations (IASC) et la Commission européenne.

Perspectives de l’événement El Niño dans le pays.

Si l’El Niño a déjà commencé à avoir un effet significatif sur le pays, une mise à jour sur la situation en temps réel est fournie.

Les grandes catastrophes qui ont eu lieu dans les précédentes années El Niño, spécifiquement 1997-1998, 2002-2003 et 2009-2010, ont été les plus dévastatrices quand aux impacts enregistrés sur la population et l’économie. Ces chiffres ne portent que pour une seule catastrophe (sauf indication contraire). Par exemple, si plusieurs inondations ont eu lieu au cours d’une année El Niño, seuls les impacts de l’événement le plus grave sont indiqués.

Ces informations sont basées sur les données disponibles et ne vise pas à être exhaustive (FAO, les déclarations des gouvernements, les rapports de l’ONU et des ONG)  en tant que telle, elles évolueront à mesure que la situation progresse.

Lire le rapport (en anglais) 


Sur le même sujet

L’agriculture paie le plus lourd tribut aux catastrophes selon la FAO

19/03/2015. Près d’un quart des dégâts causés par les catastrophes naturelles dans le monde en développement sont assumés par le secteur agricole.

Quand la vie ne tient qu’à un verre d’eau… potable

22/03/2016. Les ravages de l’eau insalubre sont insoupçonnés.

Signature de l’accord sur le climat à l’ONU : un moment historique

22/04/2016. 175 pays ont signé l’accord de Paris sur le climat conclu en décembre 2015.