A la Une

NEWSLETTER du 28 novembre 2017

 

NEWSLETTER
Semaine du 28 novembre 2017
Abonnez-vous |  Accéder au site

 

 

 

FOCUS SUR

 

 

Yves Gazzo : Quelques réflexions sur les migrations

De nos jours nous avons tendance, en Europe, en France, simples citoyens ou responsables politiques, à commenter, à disserter, à s’opposer, sur le thème des migrations humaines :

Danger ou apport pour nos sociétés post industrielles et vieillissantes, mais qui restent attractives pour ceux et celles qui sont à la recherche d’un El Dorado, d’un monde simplement meilleur….

Au risque de nous faire oublier que les migrations sont multiples, qu’elles concernent des domaines variés avant tout et qu’elles sont évolutives, dans l’espace et dans le temps même si certaines constantes sont à souligner ici ou là et que les déclarations intempestives de responsables politiques sur ce sujet  relèvent plutôt de la posture que de la possibilité réelle de contrôler les flux migratoires.

Lire l’article

 

Derniers articles mis en ligne

 

 

 

Troisième rencontre du Groupe de contact pour la Méditerranée centrale

13/11/2017. Le Groupe de contact pour la Méditerranée centrale a pour objectif l’échange d’informations entre les pays d’Europe et d’Afrique touchés par les flux migratoires dans la Méditerranée centrale. Il a été créé à l’initiative du ministre italien de l’Intérieur Marco Minniti, lors d’une rencontre qui s’est tenue le 20 mars 2017 à Rome.

Une deuxième rencontre a eu lieu en juillet à Tunis. Les priorités définies ont depuis été poursuivies dans le cadre de différents forums et de multiples mesures ont été prises. Le soutien apporté aux garde-côtes libyens a ainsi permis de sauver plus de 14 000 personnes de la noyade depuis le début de l’année.

Les problèmes fondamentaux auxquels font face de nombreux migrants dans cette région ne sont toutefois pas encore résolus. C’est à la communauté internationale de s’engager ensemble pour que les réfugiés et les migrants vulnérables soient protégés de manière adéquate.

Lire la suite »

share on Twitter Like Troisième rencontre du Groupe de contact pour la Méditerranée centrale on Facebook Google Plus One Button

Traite des personnes : l’ONU en appelle à la «responsabilité collective» pour mettre fin d’urgence à ces crimes

21/11/2017.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé mardi les Etats membres à montrer leur détermination à mettre fin à la traite des êtres humains, à aider ses nombreuses victimes et à demander des comptes aux responsables de ces crimes.

« L’esclavage et d’autres abus flagrants des droits de l’homme n’ont pas leur place au XXIe siècle », a déclaré M. Guterres lors d’un débat public du Conseil de sécurité consacré à la traite des personnes dans les situations de conflits.

Les criminels et terroristes exploitent et perpétuent le chaos provoqué par les situations de conflit, a souligné le Secrétaire général. Pour financer leurs crimes, ceux-ci s’attaquent aux personnes les plus vulnérables avec une brutalité qui ne connaît pas de limites. « L’exploitation sexuelle, le travail forcé, les organes amputés et l’esclavage qui alimentent leur trafic sont les outils de leur commerce », a-t-il dit.

Lire la suite »

share on Twitter Like Traite des personnes : l’ONU en appelle à la «responsabilité collective» pour mettre fin d’urgence à ces crimes on Facebook Google Plus One Button

La France va accueillir les premiers migrants évacués de Libye

20/11/2017 par Maryline Baumard.

L’Ofpra a auditionné au Niger des demandeurs d’asile. Une européanisation du dispositif reste la condition sine qua non de sa réussite.

« Pendant trois jours, nous avons entendu des rescapés de l’enfer », rapporte le directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra), Pascal Brice, après avoir écouté, au Niger, le récit des vingt-cinq premiers migrants (hommes, femmes et enfants) évacués de Libye. « Tortures, viols, détentions arbitraires, simulacres d’exécution… enlèvements aussi », dit-il.

Quand le haut fonctionnaire égraine les mots de l’horreur, il s’arrête un instant sur ces « enlèvements d’enfants », marqués par l’image des « deux petits qui s’amusaient à côté de nos bureaux provisoires à Niamey, retrouvant une vie de leur âge alors qu’ils venaient d’être rachetés par leurs parents à des ravisseurs »… La semaine dernière, c’est un marché aux esclaves filmé par la chaîne américaine CNN qui a ému l’opinion internationale et été à l’origine d’une manifestation d’un millier de personnes à Paris, samedi 18 novembre.

Lire la suite »

share on Twitter Like La France va accueillir les premiers migrants évacués de Libye on Facebook Google Plus One Button

Peter Maurer : «Je ne suis pas là pour réciter naïvement les Conventions de Genève»

18/11/2017 par Simon Petite.

Le président du Comité international de la Croix-Rouge s’inquiète du durcissement du discours politique sur fond de terrorisme. Il appelle aussi la Suisse à devenir un Etat dépositaire des données numériques pour l’action humanitaire.

Président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) depuis 2012, Peter Maurer est un marathonien de la diplomatie humanitaire. Il tient à voir de lui-même l’évolution des conflits et rapporter la souffrance des populations aux chefs d’Etat, auprès desquels il négocie l’accès du CICR par-delà les lignes de front. Depuis 2012, le budget de l’institution créée par Henri Dunant est passé de 1,1 milliard de francs à 1,8 milliard, à cause de la multiplication des crises. Il préside aussi la transformation du CICR, avec de nouveaux partenariats, y compris dans le domaine numérique.

Lire la suite »

share on Twitter Like Peter Maurer : «Je ne suis pas là pour réciter naïvement les Conventions de Genève» on Facebook Google Plus One Button

Diplomatie : la France a-t-elle abandonné les droits de l’Homme ?

 share on Twitter Like Diplomatie : la France a-t-elle abandonné les droits de l’Homme ? on Facebook Google Plus One Button

Esclavage des migrants en Libye : des responsabilités collectives

22/11/2017 par Sabine Cessou

Rien n’égale le pouvoir des images. L’indignation monte après le reportage, diffusé le 14 novembre par CNN, sur une vente aux enchères de migrants en Libye, où l’on voit des hommes cédés pour 400 dollars.

Pourtant, ces faits sont connus depuis plusieurs mois. Le magazine Paris-Match en avait parlé dès septembre 2016 en publiant le reportage d’un photographe. En avril 2017, à la suite de la publication d’un rapport de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), la presse africaine avait relayé l’information sur l’esclavage en cours en Libye.

Et le 7 septembre, à Bruxelles, la présidente de Médecins sans frontières (MSF), Joanne Liu, avait lancé cet appel à la Commission européenne : « Dans leur effort pour endiguer le flux, les gouvernements européens seront-ils prêts à assumer le prix du viol, de la torture et de l’esclavage ? »

Lire la suite »

share on Twitter Like Esclavage des migrants en Libye : des responsabilités collectives on Facebook Google Plus One Button

 

 

 

 


Sur le même sujet

NEWSLETTER du 11 janvier 2018

  NEWSLETTER Semaine du 11 janvier 2018 Abonnez-vous |  Accéder au site       FOCUS SUR     ONU : Appel

NEWSLETTER du 31 janvier 2018

NEWSLETTER Semaine du 30 janvier 2018 Abonnez-vous |  Accéder au site     FOCUS SUR     Lèpre: pourquoi ne voit-on pas

Newsletter du 10/03/20

Cliquer sur l’image pour voir la totalité de la Newsletter

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire
Pas de commentaires pour le moment Soyez le premier à commenter ce post !

Rédiger un commentaire...

<

vingt − seize =