Vendredi 20 Avril 2018
 

A la Une

Yémen, le chaos et le silence

Documentaire diffusé par la chaîne Arte le 27/03/2018 réalisé par François-Xavier Trégan

Plus de 10 000 morts, plus de 2 millions de déplacés, une famine qui gagne du terrain, des épidémies de choléra et de diphtérie qui se répandent… : après trois années de guerre au Yémen, les Nations unies estiment que ce pays situé à la pointe de la péninsule arabique connaît aujourd’hui la plus grave crise humanitaire survenue depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

On ne sait quasiment rien du conflit yéménite qui, muselé par ses protagonistes, se joue à huis clos. François-Xavier Trégan accomplit un voyage inédit et terrifiant dans un pays exsangue, dévasté par les bombardements et les combats, en proie à une crise sanitaire et alimentaire dramatique. En fil rouge de cette traversée, le film suit Peter Maurer, le président du Comité international de la Croix-Rouge, une des rares personnalités à avoir pu sillonner le pays afin d’alerter la communauté internationale.

D’Aden, dans le sud, à Sanaa, dans le nord, en passant par Taez, la ligne de front, ce road-movie émaillé de rencontres traverse un territoire rongé par les divisions politiques et religieuses, et dévasté par le conflit. Des témoignages cruciaux pour mieux comprendre ce pays au destin tragique, jouet fragile d’un affrontement dont la population civile paie de plus en plus lourdement le tribut.


Sur le même sujet

Commission de l’océan Indien : accord de partenariat avec l’Ordre de Malte

04/07/2017. Le Secrétaire général du COI a signé au siège de l’Ordre Souverain de Malte, l’Accord-Cadre de Partenariat qui lie désormais les deux institutions et organise leur coopération.

Dossier : repenser la Philanthropie

12/10/2017. Exit la charité, les riches investissent désormais plus qu’ils ne donnent. «Le Monde», «Le Temps» et l’IHEID ont consacré la journée du 12 octobre à ce «Rethinking philanthropy» lors d’une conférence à Genève.

Yves Daccord dirigera le CICR deux ans de plus

05/11/2017. Le directeur général du CICR dit avoir pris cette décision en raison du Brexit et de l’élection de Donald Trump.