Syrie : L’hôpital pédiatrique soutenu par Malteser International bombardé - Diplomatie Humanitaire
Samedi 18 Août 2018
 

A la Une

Syrie : L’hôpital pédiatrique soutenu par Malteser International bombardé

Article paru sur le site de l’Ordre Souverain de Malte

De nouvelles attaques sur le dernier hôpital pédiatrique de la ville

L’hôpital pédiatrique soutenu par Malteser International a subi d’importants dégâts suite aux récents bombardements dans la matinée du 16 novembre. L’ensemble des patients ainsi que les activités ont été transférés dans la cave du bâtiment il y a quelques semaines, afin de garantir un minimum de sécurité face aux attaques aériennes qui touchent la partie assiégée de la ville. Hier, les bombardements ont causé d’importants dégâts dans la cave, où le personnel médical et les patients ont été pris au piège pendant des heures.

« Depuis des mois, les droits de l’Homme et le droit international sont bafoués en Syrie. Nos partenaires locaux ont perdu tout espoir de paix. Le travail des médecins et des infirmières dans l’hôpital pédiatrique est un des seuls signes restants d’humanité et de compassion dans la ville » explique Janine Lietmeyer, coordinatrice des projets en Syrie et en Turquie pour Malteser International, en ce moment à Kilis, à la frontière turco-syrienne.

Les activités de l’hôpital ont reprises au lendemain des bombardements. Cependant, depuis des mois, l’aide humanitaire n’a pas pu être acheminée à l’est d’Alep, dans la partie assiégée de la ville et les stocks à l’hôpital s’épuisent. De nombreux médicaments sont déjà épuisés. Si l’aide ne peut être acheminée rapidement dans la ville, il n’y aura bientôt plus de prise en charge médicale possible pour les populations locales. La fermeture de l’hôpital laissera environ 90.000 enfants de la ville sans soins pédiatriques. Malteser International soutient l’hôpital depuis juillet 2015. L’organisation paie les salaires du personnel médical et finance du matériel comme des incubateurs et des ventilateurs.

Malteser International offre également une prise en charge médicale pour près de 300.000 personnes vivant à la frontière entre la Syrie et la Turquie grâce à quatre unités médicales exploitées par notre organisation partenaire. Près de la moitié des personnes sont des déplacées vivant dans des camps.


Sur le même sujet

Msf lance une application pour secourir les plus vulnérables

15/07/2016. Cette application permettra la localisation des communautés isolées touchées par des catastrophes naturelles, des épidémies ou des conflits.

Thomas et Perrine d’Hérouville : «Goûter à la rencontre de l’autre»

01/01/2018. Avec ses quatre jeunes enfants, ce couple catholique part en mission s’occuper d’un hôpital au Bénin géré par l’Ordre de Malte.

La diplomatie humanitaire, cache-misère de la violence extrême

27/09/2016. Entretien avec Michaël Neuman et Fabrice Weissman, directeurs d’études au Crash.