Mercredi 17 Octobre 2018
 

A la Une

Syrie : L’hôpital pédiatrique soutenu par Malteser International bombardé

Article paru sur le site de l’Ordre Souverain de Malte

De nouvelles attaques sur le dernier hôpital pédiatrique de la ville

L’hôpital pédiatrique soutenu par Malteser International a subi d’importants dégâts suite aux récents bombardements dans la matinée du 16 novembre. L’ensemble des patients ainsi que les activités ont été transférés dans la cave du bâtiment il y a quelques semaines, afin de garantir un minimum de sécurité face aux attaques aériennes qui touchent la partie assiégée de la ville. Hier, les bombardements ont causé d’importants dégâts dans la cave, où le personnel médical et les patients ont été pris au piège pendant des heures.

« Depuis des mois, les droits de l’Homme et le droit international sont bafoués en Syrie. Nos partenaires locaux ont perdu tout espoir de paix. Le travail des médecins et des infirmières dans l’hôpital pédiatrique est un des seuls signes restants d’humanité et de compassion dans la ville » explique Janine Lietmeyer, coordinatrice des projets en Syrie et en Turquie pour Malteser International, en ce moment à Kilis, à la frontière turco-syrienne.

Les activités de l’hôpital ont reprises au lendemain des bombardements. Cependant, depuis des mois, l’aide humanitaire n’a pas pu être acheminée à l’est d’Alep, dans la partie assiégée de la ville et les stocks à l’hôpital s’épuisent. De nombreux médicaments sont déjà épuisés. Si l’aide ne peut être acheminée rapidement dans la ville, il n’y aura bientôt plus de prise en charge médicale possible pour les populations locales. La fermeture de l’hôpital laissera environ 90.000 enfants de la ville sans soins pédiatriques. Malteser International soutient l’hôpital depuis juillet 2015. L’organisation paie les salaires du personnel médical et finance du matériel comme des incubateurs et des ventilateurs.

Malteser International offre également une prise en charge médicale pour près de 300.000 personnes vivant à la frontière entre la Syrie et la Turquie grâce à quatre unités médicales exploitées par notre organisation partenaire. Près de la moitié des personnes sont des déplacées vivant dans des camps.


Sur le même sujet

Le chemin de croix du Sud Soudan

05/06/2017. Cette crise alimentaire gravissime n’est pas tant le fait de mauvaises récoltes ou d’une sécheresse, que d’une guerre civile entre deux ethnies qui pourrait mener à un génocide.

Un technocrate britannique à la tête des opérations humanitaires des Nations Unies

10/05/2017. Mark Lowcock reprend le flambeau alors que 4 pays sont menacés par la famine, que les principes humanitaires sont foulés au pied en Syrie.

Etudes Argent & associations de solidarités internationales : les faits marquants

12/03/2018. L’étude Argent & Associations de solidarité internationale 2012-2016 a été menée par Coordination SUD, en collaboration avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et l’Agence française de développement (AFD).