Sondage : les Français jugent sévèrement l'immigration - Diplomatie Humanitaire
Vendredi 17 Août 2018
 

A la Une

Sondage : les Français jugent sévèrement l’immigration

Article paru sur le site du journal le Figaro le 15/09/2017

Selon les résultats d’un sondage au niveau mondial, réalisé par l’institut Ipsos dans 25 pays, la perception de l’immigration reste globalement négative. En France, 53% des personnes interrogées estiment que le nombre d’immigrés est trop élevé.

La perception de l’immigration reste globalement négative dans le monde. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par l’institut Ipsos, dans 25 pays, auprès de 17.903 personnes, entre le 24 juin et le 8 juillet dernier. Une étude menée, année après année, depuis 2011.

En 2017, les trois quarts des personnes interrogées pensent que le nombre de migrants a augmenté dans leur pays sur les cinq dernières années. Mais elles étaient 82 % en octobre 2015, puis 78 % en juillet 2016.

Parmi les pays où l’on considère que l’augmentation a été importante, il n’est guère étonnant de trouver en tête la Turquie, soumise à forte pression pour 78 % des sondés. Suivent l’Italie (74 %), la Suède (66 %) et l’Allemagne (65 %). En France, 58 % estiment que l’immigration a beaucoup augmenté.

Dans la plupart des pays, très peu de sondés considèrent que l’immigration a un impact positif: 21 % en moyenne. Les personnes interrogées en France ne sont que 14 % à le penser. C’est mieux qu’en 2016 où seulement 11 % étaient enclines à «positiver». Et l’Allemagne? L’opinion n’a peut-être pas le même allant que ses dirigeants lorsqu’il s’agit d’ouvrir les portes du pays, car seulement 18 % des sondés outre-Rhin jugent positivement les effets de l’immigration.

Ce tableau mondial brille aussi par l’optimisme de la Grande-Bretagne où 40 % des sondés voient un effet positif dans l’immigration. Ils sont 38 % au Canada, 35 % aux États-Unis.
Trop d’immigrés en France? La réponse est oui pour 53 % des personnes. Un Allemand sur deux pense la même chose.

Un autre point interpelle: en France, en une année, ils sont 6 % de plus à considérer qu’il faut fermer les frontières. Et, comme dans la plupart des pays, une majorité de Français (64 %) est encore «tout à fait d’accord» ou «plutôt d’accord» avec l’idée qu’il y a dans leur pays «des terroristes qui prétendent être réfugiés». Et 53 % doutent que les réfugiés soient vraiment des réfugiés.


Télécharger le sondage (en anglais)


 


Sur le même sujet

Sommet sur les migrations et le droit d’asile : le HCR salue l’adoption d’un Plan d’action à Paris

29/08/2017. Dans une déclaration conjointe de neuf pages, ces dirigeants ont rappelé les fondamentaux « d’une approche globale de la migration et de l’asile ».

Bernard Tardieu, le climat : sciences, diplomatie et solidarité

02/05/2017. Comment rendre compte du changement fondamental introduit par le climat dans la géopolitique mondiale ? Par Bernard Tardieu.

Enfants en rétention : la France condamnée

13/07/2016. Dénoncée par l’Ordre de Malte et la Cimade, la CEDH condamne la France pour l’enfermement des enfants en attente d’expulsion.