Samedi 29 Avril 2017
 

A la Une

Rapport sur les catastrophes dans le monde 2015

Les acteurs locaux, clés de l’efficacité humanitaire

Les acteurs locaux sont souvent les plus performants dans la conduite des opérations humanitaires. Pourtant, en dépit de leur rôle crucial, ils peinent à obtenir les fonds et le soutien nécessaires.

Le Rapport sur les catastrophes dans le monde 2015, lancé aujourd’hui par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix­Rouge et du CroissantRouge (FICR), passe en revue les difficultés et les défis auxquels se heurtent ces intervenants dans leurs efforts pour étendre et consolider leur action
humanitaire.

Quoique largement reconnue, l’efficacité des organisations humanitaires locales ou nationales n’est pas reflétée dans les structures de financement et de coordination. Les auteurs du rapport observent, par exemple, que 1,6% seulement des fonds alloués à l’aide humanitaire échoit directement aux ONG nationales et locales.

Ils plaident pour une «localisation» de l’assistance et pour des partenariats plus équilibrés entre acteurs internationaux et locaux.

«Les acteurs locaux sont toujours les premiers à intervenir. En 2015, nous avons vu les communautés et les institutions locales au coeur des opérations de sauvetage en faveur des sinistrés emprisonnés dans les décombres à la suite du tremblement de terre au Népal, nous les avons vues mettre en place des centres d’hébergement d’urgence après le passage dévastateur du cyclone Pam à Vanuatu, ou encore en première ligne des secours aux victimes du conflit en Syrie», souligne Elhadj As Sy, secrétaire général de la FICR.

«Mais leur efficacité ne tient pas seulement à leur proximité. Les groupes locaux, au nombre desquels les Sociétés nationales de la Croix­Rouge et du Croissant­Rouge, sont efficaces en raison des perspectives qu’ils ouvrent, de leur connaissance de la langue et de la culture, et parce qu’ils sont présents en permanence au sein des communautés et en mesure de les aider à limiter les risques avant que les catastrophes ne se produisent.»

Lire l’enquête sur le site des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Télécharger le rapport


Sur le même sujet

Le Nonce en Ukraine défend une diplomatie «des petits accords»

11/04/2017. «La chose la plus importante est que les gens s’acceptent comme des personnes et ne regardent pas seulement les lieux de provenance», Mgr Gugerotti.

AfricaSec | 8ème édition «Enjeux stratégiques et nouveaux sanctuaires du terrorisme »

10/02/2017. Plus de 300 officiels civils et militaires de haut rang, des experts en sécurité et les représentants des organisations internationales ont pris part à la 8ème édition du Marrakech Security Forum.

Le nouveau chef des Nations Unies s’attaque à la prévention des conflits

29/03/2017. « Nous consacrons beaucoup trop de temps et de ressources à réagir aux crises plutôt qu’à les prévenir »