Mardi 16 Octobre 2018
 

A la Une

Partenariats humanitaires : la réalité entre pratique et théorie

Janvier 2015. Plus d’un an après le passage dévastateur du typhon Haiyan sur une partie des Philippines, l’auteur de cet article – Anne Street, responsable de la politique humanitaire de CAFOD (Catholic aid agency for England and Wales)- met en lumière les progrès et les lacunes dans la gestion de l’urgence humanitaire après la catastrophe.

Selon elle, d’importantes leçons sont à tirer sur la manière dont ont travaillé les différents acteurs locaux et les organisations nationales et internationales. Les Philippines ont considérablement plus de capacités à gérer la réponse face aux catastrophes naturelles par rapport aux nombreux autres pays de la région. Malgré cela, l’échelle et la nature du typhon, et l’onde que la tempête a déclenché, ont d’abord été écrasantes.

Lire l’article (en anglais) sur le site de l’ODI-HPN


Sur le même sujet

La géopolitique des défis environnementaux

02/03/2017. Nous commettons une erreur en laissant de côté les problématiques environnementales en cette période d’instabilité géopolitique et sociale

Les catastrophes naturelles ont coûté près de 90 milliards de dollars en 2015

04/01/2016. Si le nombre de catastrophes naturelles a été particulièrement important l’année dernière, le montant des dégats atteint sont plus bas niveau depuis 2009.

L’agriculture paie le plus lourd tribut aux catastrophes selon la FAO

19/03/2015. Près d’un quart des dégâts causés par les catastrophes naturelles dans le monde en développement sont assumés par le secteur agricole.