Samedi 20 Janvier 2018
 

A la Une

Msf lance une application pour secourir les plus vulnérables

Médecins Sans Frontières a dévoilé la première application de téléphone mobile avec laquelle les utilisateurs pourront localiser les communautés de régions éloignées touchées par des catastrophes naturelles, épidémies ou conflits.

MSF estime que  des centaines de millions de personnes issues des communautés les plus vulnérables du monde ne sont pas identifiées sur les cartes. Il est donc impossible pour les travailleurs humanitaires de savoir exactement où et combien de personnes vivent dans ces régions du monde.

Cela rend difficile de planifier des campagnes de vaccination de masse, de comprendre comment les maladies se propagent ainsi que livrer d’autres activités de sauvetage.

Avec l’expérience en tant que médecin de MSF en Afrique, je sais combien il est difficile d’avoir une carte et mettre en œuvre un sauvetage sans avoir la meilleure information possible à portée de main explique le Dr Kiran Jobanputra

MapSwipe

‘MapSwipe’, développé en collaboration avec le Missing Maps project, permet aux utilisateurs de choisir une partie du monde sujette aux crises en faisant le repérage des villages menacés par exemple par une épidémie de choléra en République démocratique du Congo. Ils doivent ensuite renseigner les images satellite de la région.

Cette information est renvoyée à cartographes qui ont besoin de ces informations pour construire des cartes détaillées et utiles. À l’heure actuelle, ils doivent passer des jours à faire défiler des milliers d’images de forêts inhabitées ou garrigues à la recherche de communautés qui ont besoin de la cartographie. Dorénavant le public pourra contribuer directement aux activités médicales de MSF en désignant les gens dans le besoin de sorte que les professionnels sur le terrain pourront intervenir plus rapidement.

Lire l’article en anglais sur le site de MSF


Sur le même sujet

Mobiliser le secteur privé pour démultiplier l’aide aux pays en crise

09/11/2017. Face aux crises humanitaires se multipliant, Claude Béglé propose un meilleur partenariat public/privé.

Conflits et climat : pourquoi les famines sont de retour

28.03.2017. Au Nigeria, au Soudan du Sud, en Somalie et au Yémen, 20 millions de personnes sont menacées. Il s’agit de la plus grave crise humanitaire depuis la seconde guerre mondiale.

Changement climatique et migration de masse : une menace grandissante pour la sécurité mondiale

19/01/2017. Le nombre de personnes déplacées par le changement climatique dépend en grande partie des efforts mis en œuvre aujourd’hui pour atténuer les effets à venir.