Mercredi 20 Juin 2018
 

A la Une

Malteser International aide en Inde

Article publié sur le site Malterser International le 01/09/2017

Des pluies torrentielles se sont abattues en Asie du Sud au cours de la dernière mousson. De nombreuses régions en Inde, au Népal et au Bangladesh ont été inondées.

Plus de 1.200 personnes ont déjà péri dans les inondations. Le district de Saharsa, en Inde, à la frontière avec le Népal, n’avait pas connu de telles inondations depuis des années. Les villages, routes et champs sont sous les eaux, les écoles sont fermées. Les populations ne peuvent que circuler en bateau. Dans ce contexte, le risque de propagation de maladies est grand.

Depuis un an, nous travaillons en Inde avec notre partenaire SSK, dans le district de Saharsa pour aider les populations à mieux se préparer face aux inondations, la région étant régulièrement touchée par la montée des eaux. Afin que les installations sanitaires, latrines, et pompes à eau ne soient pas inondées, nous les avons construites en hauteur. Nos équipes établissent des plans de prévention des catastrophes avec les communautés locales, afin de mieux les protéger aux catastrophes que celle-ci et de renforcer leurs capacités de résilience. Avec son partenaire, Malteser International a distribué des bateaux, afin que les populations puissent se déplacer même pendant les inondations. Des jerrycans sont également distribués afin que les communautés puissent avoir accès à l’eau potable. Grâce à des postes de santé récemment installés, les populations ont accès aux soins.


Sur le même sujet

Droit international humanitaire : les réponses à vos questions

01/01/2015. Cette brochure éditée par le CICR est une introduction idéale au droit international humanitaire.

Henry Laurens: «En Syrie, nous sommes dans une syntaxe très 19e siècle»

20/03/2017. L’historien français éclaire la situation que traverse actuellement la région. Mais il constate aussi des différences importantes.

Face aux violations des droits de l’homme, le chef de l’ONU appelle à l’unité du Conseil de sécurité

18/04/2017. António Guterres, a souligné que le respect des droits de l’homme représente un élément crucial de la prévention qui constitue un moyen essentiel de « réduire les souffrances humaines, de créer des sociétés stables et prospères et de permettre aux populations d’atteindre leur plein potentiel ».