Mercredi 17 Octobre 2018
 

A la Une

Love Army for Somalia : quand Internet se mobilise contre la famine

Article paru sur le sitedu journal Libération le 20/03/2017 par Margaux Boddaert

Avec 1,8 million de dollars récoltés en trois jours, le pari fou du youtubeur français Jerôme Jarre de lutter contre la famine qui sévit en Somalie est sur le point de se réaliser.

Un simple hashtag sur Twitter pour faire changer l’état du monde. C’est le défi qu’a décidé de relever Jérôme Jarre, connu sur les réseaux sociaux pour ses Vines insolents, en lançant un appel à la mobilisation contre la famine en Somalie. Le 15 mars, il publie sur Twitter une vidéo dans laquelle il dénonce le silence autour de ce drame humanitaire, «la plus grosse crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale», selon l’ONU. L’homme au 1,3 million d’abonnés sur Twitter a une idée folle : affréter un avion avec uniquement des produits de première nécessité : «ça va paraître fou mais si on trouvait un avion, et qu’on le remplissait de nourriture et d’eau?». Il repère vite qu’une seule compagnie aérienne a des correspondances en Somalie, la Turkish Airlines, et lance instantanément le hashtag #TurkishAirlinesHelpSomalia.

La vidéo devient virale et le hashtag permet de mobiliser au-delà des frontières. Des youtubeurs comme Norman, puis des célébrités comme Omar Sy ou l’acteur Ben Stiller s’emparent du message de Jérôme Jarre pour le diffuser partout dans le monde. L’objectif ? Obtenir une réaction de la compagnie aérienne turque. Plusieurs milliers de retweets plus tard, l’entreprise répond positivement et décide de mettre à disposition un vol cargo d’une capacité de soixante tonnes, mais aussi d’autoriser l’embarquement avec de la nourriture sur les vols commerciaux vers la Somalie. Le décollage est prévu pour le 27 mars 2017, au départ d’Istanbul.

Une fois la bonne nouvelle annoncée sur les réseaux sociaux, Jérôme Jarre lance une campagne de financement en ligne sur Gofundme, sous le nom de Love Army for Somalia. «Maintenant, il faut qu’on le remplisse cet avion!» insiste Jérôme Jarre, désormais rejoint par des célébrités comme Chakabars Clarke, Juanpa Zurita, Casey Neistat, Amanda Cerny et Ben Stiller, qui ouvre les portes de son ONG Stiller Foundation pour gérer l’argent récolté. Sur le principe des nominations, ils diffusent la vidéo et demandent à leurs proches de participer à la levée de fonds sous le hashtag #NominatedForSomalia.

Le buzz continue de progresser, et plus de 63 000 personnes ont déjà fait un don en deux jours, avec un total de 1,8 million de dollars lundi en début d’après-midi. Parmi la nourriture qui sera envoyée, du riz, de l’huile végétale, des biscuits, du sucre ou encore du porridge. Mais Jérôme Jarre ne souhaite pas s’arrêter à une solution temporaire. Avec l’argent récolté, des réponses sur le long terme doivent être apportées, «pour empêcher de retrouver la même situation dans cinq ou six ans». Dans sa dernière vidéo postée le 19 mars, le Français établi aux Etats-Unis annonce que le premier million récolté ira uniquement à la nourriture, puis tout le reste à l’eau, avec la mise en place de camions-citernes sur place, à 250 dollars pour 2 000 litres.

La page internet de crowdfunding insiste également sur le fait que l’économie locale sera soutenue. Après avoir acheté la nourriture en Turquie, le collectif Love Army for Somalie informe que «par la suite, (ils espèrent) apprendre comment acheter de la nourriture directement depuis des entreprises locales en Somalie». La transparence totale est également promise et un documentaire est en cours de préparation par Ben Stiller sur la mobilisation et la situation humanitaire en Somalie.

«On n’a pas à être complices de tous ces morts, on peut essayer d’aider»

En Somalie, plus de la moitié de la population – soit 6,2 millions de personnes – a besoin d’une aide humanitaire d’urgence selon l’Organisation mondiale de la santé. Et près de trois millions d’entre eux souffrent de faim. C’est la troisième fois en vingt-cinq ans que le pays est au bord de la famine. La dernière, en 2011, avait fait 260 000 victimes. Le 28 février, le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed avait décrété «catastrophe nationale» la grave sécheresse qui s’abattait sur son pays. Quatre pays sont concernés par la famine ou risquent de l’être : le Soudan, le Yémen, le Nigeria et le Soudan du Sud, soit près de vingt millions de personnes impliquées.

La levée de fonds lancée par Jérôme Jarre permettrait de soulager la population somalienne, même pour un temps réduit. Et l’ampleur qu’a prise la collecte prouve que des mouvements de solidarité peuvent s’implanter sur internet et à l’échelle mondiale : «La réalité, c’est qu’on peut se mobiliser, qu’on peut trouver une solution, qu’on peut essayer» conclut le célèbre youtubeur.

La barre des deux millions de dollars dépassée

En quatre jours à peine, la collecte Gofundme a reçu plus de deux millions de dollars de dons de 75 000 personnes. Même si l’objectif est atteint, la popularité de la campagne ne s’arrête pas là pour autant. L’éclatement des frontières grâce à internet permet de mobiliser davantage, et Jérôme Jarre, à l’origine du projet, ne compte pas interrompre la mobilisation : «N’oubliez pas qu’il ne s’agit que d’une goutte d’eau dans l’océan. Nous avons besoin des gouvernements, des grandes entreprises, des ONG, de l’ONU et de toutes les personnes concernées».

Dans un communiqué sur la page de crowdfunding, des mises à jour sont effectuées sur le déroulé de l’opération. Des ONG sur place estiment qu’envoyer plusieurs tonnes de nourriture n’est pas «la meilleure chose à faire», en raison des difficultés du marché local qui pourrait encore s’accentuer. Les produits seront donc achetés directement sur place en Somalie. Pour l’avion affrété, il sera rempli de nourriture spéciale pour bébés, des Plumpy’Nut, destinés à lutter contre la malnutrition des enfants et nouveau-nés. Pour l’eau, des camions-citernes sont mis en place, alors que le groupe Love Army for Somalia continue de travailler sur des solutions durables d’accès à l’eau potable.


Sur le même sujet

Alep : le CICR demande de mettre fin au déferlement de violence

30/04/2016. « De telles violences, visant délibérément hôpitaux et dispensaires, sont prohibées par le droit international humanitaire. » Marianne Gasser.

Christos Stylianides : l‘éducation doit faire partie intégrante de l’aide humanitaire

18/05/2016. Christos Stylianides, est commissaire européen depuis 2014 pour l’action humanitaire et la gestion des crises.

Le défi humanitaire en Syrie expliqué par Peter Maurer, président du CICR

02/06/2017. Le CICR a déployé en Syrie la plus grande opération de son histoire et l’une des plus complexes selon son président, Peter Maurer.