Lundi 11 Décembre 2017
 

A la Une

Les dirigeants de l’ONU et du CICR lancent un avertissement conjoint

31/10/2015.  Le Secrétaire-général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, ont lancé un avertissement conjoint sans précédent sur l’impact des conflits actuels sur les civils et demandent que des mesures concrètes et urgentes soient prises face à la souffrance humaine et à l’insécurité.

Les deux hommes ont souligné l’importance de respecter le droit humanitaire international afin de mettre fin au chaos et d’empêcher une aggravation de l’instabilité.

Ils demandent aux États de prendre les mesures urgentes suivantes :

  • Redoubler d’efforts afin de trouver des solutions durables aux conflits et mener des actions concrètes dans cet objectif.
  • Assurer l’accès sans entraves aux missions médicales et humanitaires et protéger les personnels et installations médicaux et humanitaires.
  • Fournir protection et assistance aux personnes déplacées et aux réfugiés qui fuient l’insécurité et les aider à trouver des solutions à long terme, tout en apportant un soutien aux pays et aux communautés d’accueil.
  • Mettre un terme à l’utilisation d’armes lourdes et hautement explosives dans les zones fortement peuplées.

« Nous avons rarement vu autant de personnes en mouvement, autant d’instabilité, autant de souffrance a déclaré M. Maurer. Dans les conflits armés en Afghanistan, en Iraq, au Nigéria, au Soudan du Sud, au Yémen et ailleurs, les combattants défient les normes les plus élémentaires de l’humanité »

Quelque soixante millions de personnes dans le monde ont été déplacées de leurs foyers à cause de conflits et de la violence – un nombre jamais atteint depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Lire l’article complet sur le site du CICR


Sur le même sujet

Italie : migration et Libye au cœur des discussions

18/03/2015. Lors d’une conférence de presse à Rome, le Secrétaire général des Nations Unies s’est dit préoccupé par la situation en Libye.

La politique étrangère de l’UE devrait être fondée sur la diplomatie, le développement et la défense

14/12/2016. Les députés en appellent à une stratégie plus réaliste vis-à-vis de la Russie et à une politique du « moins pour moins » envers les pays qui tentent de renverser la démocratie.

Une certaine idée des Nations Unies

22/02/2016. Boutros Boutros-Ghali a incarné une haute idée de l’indépendance des Nations unies et de la fonction de Secrétaire général.