Jeudi 26 Avril 2018
 

A la Une

Le développement durable pour gérer le risque des catastrophes

16/03/2015. A l’occasion de la conférence mondiale sur le prévention des risques de catastrophes (Sendaï-Japon-Mars 2015), l’auteur explique que les coûts imposés par les catastrophes représentent, pour certains pays comme les Bahamas ou les Philippines, 50 à 300% des dépenses sociales nationales.

Voilà pourquoi UNISDR (International Strategy for Disaster Reduction) déclare qu’une véritable réduction de la destruction causée par les catastrophes ne doivent pas être basée sur les systèmes d’alertes mais également sur le développement durable.

Lire l’article (en anglais) sur le site de l’ODI-HPN

L’auteur : Dorothea Hilhorst est professeur de l’aide humanitaire et la reconstruction à l’Université de Wageningen et le secrétaire général de l’Association internationale des études humanitaires. 


Sur le même sujet

Cuba, un modèle de résilience pour les Caraïbes

25/02/2015. Avec 36 millions d’habitants, les Caraïbes regroupent diverses langues et cultures, îles petites et grandes, villes côtières et villages de montagne. Malgré cette diversité, la région a un point en commun : son exposition aux ouragans.

Partenariats humanitaires : la réalité entre pratique et théorie

Janvier 2015. Plus d’un an après le passage dévastateur du typhon Haiyan sur une partie des Philippines, cet article met en lumière les progrès et les lacunes dans la gestion de l’urgence humanitaire après la catastrophe.

Un programme de gestion des risques de catastrophe est lancé en Afghanistan

03/10/15. Le projet de 36 mois de 9,9 millions de dollars s’appuiera sur les efforts permanents de l’OIM pour réduire les risques que posent les catastrophes naturelles en Afghanistan.