Mercredi 22 Novembre 2017
 

A la Une

L’avenir de l’aide humanitaire : les ONGI en 2030

Rapport mis en ligne sur le site futur of aid le 01/10/2017

L’action humanitaire a constamment évolué, que ce soit dans sa nature ou dans l’identité de ses acteurs. La légitimité et l’efficacité de ce secteur humanitaire formel tendent à se déliter.

Dans le passé, de nouveaux acteurs humanitaires sont apparus ou des approches programmatiques se sont transformées quand le secteur humanitaire était en crise, incapable de répondre aux besoins de façon adéquate – au lendemain des deux Guerres mondiales, par exemple, et plus récemment, pendant la guerre du Biafra, et suite au génocide du Rwanda.

Comme la crise en Syrie le prouve, le secteur humanitaire formel se trouve une fois de plus en période de crise. Les besoins humanitaires se sont accrus, le nombre de personnes déplacées dans le monde est plus élevé que jamais, les effets du changement climatique se ressentent de plus en plus, et les conflits sont endémiques dans plusieurs régions du monde.

C’est à la fois un défi et une opportunité pour les responsables humanitaires de créer un écosystème humanitaire plus inclusif et plus efficace, qui reflète mieux ceux qui en font partie et ceux qu’il sert. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) fournissent un cadre à long terme de 17 objectifs «pour éradiquer la pauvreté, protéger la Planète et faire en sorte que tous les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité» .

Les ODD incitent à agir et l’écosystème humanitaire peut y contribuer. Toutefois, y parvenir efficacement nécessite un changement dans le fonctionnement de l’écosystème humanitaire. Fondamentalement, il faut dépasser la frontière entre développement et action humanitaire, qui crée une séparation superficielle du travail et des approches, qui sape la capacité de l’écosystème humanitaire à faire face systématiquement aux vulnérabilités, à gérer les risques et à construire la résilience. Comment être plus efficace et percutant sur le long terme ? La question doit être prise en considération par tous les acteurs de l’écosystème humanitaire s’ils veulent mettre à profit leurs ressources et leur expertise pour contribuer à atteindre la vision des ODD.

Les acteurs principaux du secteur humanitaire formel se sont engagés à changer leur manière de travailler. Nombre de ces engagements sont inclus dans la Grande Négociation («The Grand Bargain»), comme le Programme d’action pour l’humanité, signé au Sommet mondial sur l’action humanitaire en 20165, et dans l’initiative «Nouvelle façon de travailler».

Cependant, un changement est nécessaire, fondamental, et non progressif, si un transfert de pouvoir doit avoir lieu, si la coopération doit devenir la norme, et si le succès de la mission d’un acteur humanitaire doit être dissocié de sa croissance en tant qu’institution.

La plupart des tendances examinées dans cette étude reflètent le discours émergent sur l’avenir de l’écosystème humanitaire, mais nous nous efforçons de présenter une analyse qui explore comment ces dynamiques vont évoluer et l’impact qu’elles vont avoir, ainsi que la façon dont les ONGI peuvent changer la donne, en augmentant l’impact des acteurs formels et informels dans un écosystème humanitaire plus ouvert et plus inclusif.

Portée du projet

Ce rapport a pour objectif d’explorer les moteurs du changement dans l’environnement mondial dans lequel fonctionne l’écosystème humanitaire, les causes des besoins humanitaires et l’évolution potentielle des dynamiques de l’écosystème humanitaire à l’horizon 2030.

Ces perspectives ont été établies de manière à correspondre à la chronologie définie pour la mise en œuvre des ODD, afin de souligner le rôle important de l’écosystème humanitaire dans la contribution aux 17 objectifs convenus.

Objectifs généraux

• Ce rapport s’efforce de fournir une analyse exhaustive et rigoureuse des évolutions potentielles de l’écosystème humanitaire et de l’environnement mondial dans lequel il opère à l’horizon 2030

• Il a été conçu comme un document de réflexion pour stimuler la discussion sur le rôle des ONGI dans un écosystème humanitaire plus inclusif

• Il a été établi pour aider les ONGI à élaborer une stratégie qui pourrait répondre aux objectifs poursuivis à long terme


Lire le rapport


 


Sur le même sujet

Soudan du Sud : un rapport de l’ONU met en lumière les abus meurtriers contre les civils à Yei

19/05/2017. « le conflit à Yei, en particulier, met en lumière le niveau d’impunité au Soudan du Sud, ce qui a contribué à nourrir des cycles de violence successifs partout dans le pays »

Les faiseurs de paix

18/09/2017. «Le Temps» publie les portraits de «faiseurs de paix» ayant participé le 21 septembre aux Geneva Peace Talks.

Nouveau monde arabe, nouvelle « politique arabe » pour la France

26/08/2017. Comment la France peut-elle renforcer son influence dans une zone fondamentale pour son économie, sa sécurité et son identité ?