Lundi 16 Juillet 2018
 

A la Une

L’Ordre Souverain de Malte lance une campagne internationale : non à la contruction de murs

Le samedi 20 juin 2015, à l’occasion de la journée mondiale des réfugiés, les associations nationales, les corps de secours et les bénévoles se sont unis pour attirer l’attention sur un drame planétaire.

Cette année, l’Ordre Souverain de Malte a participé à cette journée internationale en lançant une campagne dans les pays où il est présent. Son objectif est de sensibiliser l’opinion publique à ce drame planétaire.

Le nombre de réfugiés et de personnes déplacées dans le monde a atteint les niveaux enregistrés à la fin de la Seconde Guerre mondiale. En Syrie, face aux violences en cours depuis plus de quatre ans, chaque minute, une famille est contrainte d’abandonner sa maison. On estime que toutes les trois secondes, quelque part dans le monde, quelqu’un devient un déplacé. Ils sont 52 millions environ à fuir les catastrophes, les guerres et la famine, la moitié d’entre eux sont des enfants.

Des chiffres impitoyables, reflet d’un monde en flammes où de nouvelles crises se multiplient et où de vieux foyers de guerre ne s’éteignent pas.

« Le drame des réfugiés ne prendra pas fin dans les dix prochaines années. La construction de murs et de barrières ne sert à rien. Face au drame et au désespoir de millions de personnes, nous devons commencer à réfléchir à de nouveaux systèmes d’aide humanitaire, à de nouvelles formes de collaboration avec leurs pays d’origine, en tenant également compte des guerres asymétriques actuelles, dont les acteurs ne représentent pas les états », a déclaré à cette occasion le Grand Chancelier de l’Ordre Souverain de Malte, Albrecht Boeselager.

Présent dans 120 pays, avec un réseau de plus de 80 000 bénévoles, 33 corps de secours, son Agence internationale de secours, Malteser International, 59 prieurés et associations nationales et un réseau diplomatique étendu à plus de 100 pays, l’Ordre Souverain de Malte est en première ligne dans le secours aux réfugiés et aux personnes déplacées aussi bien dans les pays traversés par les conflits que dans les destinations finales des demandeurs d’asile.

Le Grand Chancelier de l’Ordre Souverain de Malte, Albrecht Boeselager

Depuis sept ans, des équipes de médecins, des infirmiers et des secouristes, interviennent à bord des unités navales italiennes, pour sauver les migrants qui tentent de traverser le Détroit de Sicile à bord d’embarcations de fortune.

L’engagement de l’Ordre de Malte ne s’arrête pas au moment de l’urgence et du secours, mais continue dans le quotidien de chaque individu, à travers des parcours d’accompagnement pour favoriser l’intégration et le retour à une dignité humaine. En France et en Allemagne, l’Ordre de Malte gère des programmes d’assistance sociale aux immigrés sans papiers et de soutien légal pour les demandes d’asile politique. En Allemagne, l’Ordre de Malte compte 20 centres d’assistance aux migrants. On prévoit qu’en 2015, ils offriront environ 300.000 hébergements pour la nuit. Enfin, l’engagement dans les structures qui, en Italie, en Espagne, en Belgique et en Grande-Bretagne, distribuent des repas chauds aux sans-abris, parmi lesquels de nombreux immigrés, est en augmentation constante.

Lire l’article sur le site de l’Ordre de Malte


Sur le même sujet

Le président du CICR appelle les dirigeants mondiaux à s’attaquer aux causes profondes des déplacements de réfugiés

19/06/2016. « La violence est trop souvent à l’origine des déplacements massifs de population » – Peter Maurer

Réfugiés climatiques : l’ONU privilégie une approche régionale plutôt que mondiale

08/11/2017. : L’ONU privilégie une approche régionale plutôt que mondiale.

Sommet sur les migrations et le droit d’asile : le HCR salue l’adoption d’un Plan d’action à Paris

29/08/2017. Dans une déclaration conjointe de neuf pages, ces dirigeants ont rappelé les fondamentaux « d’une approche globale de la migration et de l’asile ».