Samedi 21 Octobre 2017
 

A la Une

Irak: Malteser International aide les déplacés

Des milliers d’autres sont attendus dans les prochains jours

Malteser International offre une prise en charge d’urgence pour les personnes ayant fui les combats autour de la ville de Mossoul, dans le nord de l’Irak. Samedi 26 mars, 2.000 personnes avaient alors trouvé refuge dans le village de Makhmour, situé dans la région autonome du Kurdistan et avaient passé plusieurs jours sans eau ni nourriture.

« La situation ici est catastrophique », rapporte Lisa Hilleke, qui travaille pour Malteser International à Erbil, à 70 kilomètres de Mossoul. « Pour des raisons de sécurité, les déplacés sont hébergés dans un bâtiment public. Il y a 19 toilettes pour 2.000 déplacés qui doivent littéralement dormir les uns sur les autres par manque de place. Cette situation va certainement favoriser la propagation de toutes sortes de maladies », ajoute Lisa Hilleke.

Depuis la prise de contrôle d’ISIS sur la région en août 2014, les populations vivent dans des conditions sanitaires déplorables. L’insalubrité de l’eau et le manque d’accès à l’hygiène et à une prise en charge médicale laissent leurs traces au sein des populations. Dans un premier temps, Malteser International va distribuer 277 kits d’hygiène. A partir du mois d’avril en coordination avec d’autres organisations humanitaires et les Nations Unies, l’équipe médicale mobile, gérée en coopération avec l’organisation partenaire TCCF, se rendra chaque semaine dans le village de Makhmour.

« Nous devons trouver une solution durable pour ces populations », explique Lisa Hilleke.

Les organisations humanitaires internationales redoutent que l’expulsion de ces 2.000 personnes marque le début d’une nouvelle vague de réfugiés en Irak. Des milliers d’autres déplacés pourraient fuir les combats autour de la ville de Mossoul dans les prochaines semaines.

« Nous observons la situation pour le moment avec les autres organisations humanitaires présentes sur le terrain et nous préparons à étendre notre aide. L’accès aux soins médicaux sera la plus haute priorité. », conclut Lisa Hilleke.

Malteser International est présent depuis 2004 dans la région du Kurdistan, dans le nord de l’Irak. Depuis août 2014, nous concentrons nos efforts dans la prise en charge médicale des déplacés et réfugiés dans la région.


Sur le même sujet

Les Etats du Nord, prisonniers de leur puissance

26/09/2017. Face aux conflits actuels, Bertrand Badie fait le constat d’un vide politique et diplomatique «proprement sidéral». La puissance, à ses yeux, ne peut rien face aux faiblesses qui fragilisent les Etats en proie à la guerre.

«Nous n’avons pas encore réalisé à quel point ces nouveaux migrants nous ressemblent»

04/12/2015. Catherine Wihtol de Wenden a publié le mois dernier « Migrations en Méditerranée » (CNRS édition), ouvrage qui décrit une nouvelle génération de migrants.

Henry Laurens: «En Syrie, nous sommes dans une syntaxe très 19e siècle»

20/03/2017. L’historien français éclaire la situation que traverse actuellement la région. Mais il constate aussi des différences importantes.