Jeudi 26 Avril 2018
 

A la Une

Le HCR doublera son assistance en espèces aux réfugiés d’ici 2020

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé lundi son intention de doubler ses fonds pour l’aide en espèces aux réfugiés à travers le monde d’ici 2020 afin de mieux les aider et protéger.

« L’utilisation de l’aide en espèces a vraiment changé les règles du jeu dans la façon dont nous aidons les réfugiés, et nous avons décidé d’en faire une politique mondiale et de l’étendre à toutes nos opérations, là où cela est possible », a déclaré lundi le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, dans un communiqué de presse.

Le HCR a été l’une des premières agences des Nations Unies à employer une aide en espèces dans le milieu des années1980 et a développé une expertise approfondie dans ce domaine. Au fil des ans, l’agence a vu les effets remarquables de ce type d’aide sur la vie des réfugiés et des personnes déplacées.

« Les réfugiés savent le mieux ce dont ils ont besoin. L’utilisation générale de l’aide en espèces signifie que beaucoup d’autres seront en mesure de décider comment gérer le budget de leur famille. Cela les aidera à mener une vie plus digne et normale », a précisé M. Grandi.

Le Haut-Commissaire a souligné que l’assistance en espèces profite aux entreprises et aux économies locales et constitue un atout important pour favoriser les relations entre les communautés hôtes et celles des réfugiés. Il a également affirmé que l’expansion de cette aide ira de pair avec l’amélioration des partenariats du HCR.

« Je suis convaincu que, en développant conjointement les modalités d’approvisionnement en trésorerie avec nos partenaires sur le terrain, nous allons non seulement assurer une aide plus prévisible et coordonnée aux réfugiés mais aussi maximiser l’efficacité et les synergies », a déclaré le chef du HCR.

Le HCR fournit déjà de l’aide en espèces dans 60 pays. Ce type d’aide a été particulièrement efficace en Jordanie et au Liban, où ils ont permis au HCR d’aider les réfugiés syriens les plus vulnérables avec le meilleur rapport coût-efficacité.

En 2017, le HCR mettra en place et élargira son assistance en espèces aux réfugiés vulnérables et aux personnes dans le besoin dans 15 pays supplémentaires, dont le Niger, la République démocratique du Congo (RDC), le Kenya, la République du Congo, le Rwanda, la Somalie, le Soudan, l’Ethiopie, l’Ouganda, l’Afghanistan et l’Iran.

Lire l’article sur le site des Nations Unies


Sur le même sujet (source IRIN) : La révolution de l’aide en espèces : un jeu de nombres


 


Sur le même sujet

Renaud Girard : «Le retour du facteur national au Moyen-Orient»

27/11/2017. «Le retour du facteur national au Moyen-Orient».

Les nouveaux risques mondiaux

25/11/2016. Une conférence organisée à Genève animée par Bernard Kouchner.

« Main dans la main, ONGs d’urgence et de développement »

02/02/2015. Découvrez cette vidéo sur la question « Nourrir l’humanité : la nécessaire transition agricole & alimentaire ».