Favoriser l’intégration des personnes migrantes par l’apprentissage du français

Article paru sur le site de l’Ordre de Malte France le 06/04/2017

Fidèle à sa tradition de secours aux réfugiés et aux migrants, l’Ordre de Malte France accompagne des familles dans leur parcours d’intégration en France depuis plus de quinze ans.

Cette année, des cours de Français langue étrangère (FLE) ont été expérimentés avec l’aide de la Mairie de Paris, afin de faciliter l’autonomie et l’intégration de personnes migrantes.

Ces cours, exclusivement dispensés par des bénévoles, bénéficient pour l’instant à une trentaine de demandeurs d’asile, résidents d’un centre d’hébergement géré par l’association Aurore à Ivry-sur-Seine.

Intégrer par la langue

Ils sont soudanais, afghans, érythréens… mais ils partagent un dénominateur commun : ils fuient des pays en guerre et souffrent d’un profond déracinement.

Accueillis au Centre d’hébergement d’urgence Ivry-Massena géré par l’association Aurore, ces 170 réfugiés sont, pour la plupart, demandeurs d’asile en France.

Si certains d’entre eux sont concernés par la procédure Dublin et sont donc susceptibles d’être renvoyés vers un autre État de l’Union européenne, beaucoup seront amenés à rester en France dans le cadre de leur demande d’asile.

Une bonne intégration dans un pays nouveau étant grandement facilitée par la langue, il est indispensable que ces résidents puissent rapidement assimiler les fondamentaux du français.

Avec l’aide des organismes de formation CEFIL et Langues Plurielles, des évaluations du niveau de français des personnes intéressées ont été organisées en janvier. Plusieurs petits groupes d’apprenants ont ainsi pu être constitués selon leur niveau, dont deux ont été confiés à des bénévoles de l’Ordre de Malte France ; cinq autres groupes étant pris en charge par le CEFIL et Langues Plurielles.

Donner les clés pour s’exprimer

Le 6 février dernier, ces deux groupes de 11 et 17 apprenants ont ainsi pu démarrer un module de 3 mois de formation en Français langue étrangère.

Ces apprenants, pris en charge par l’Ordre de Malte France, sont des débutants, voire grands débutants, en français.

Le contenu des cours a donc pour objectifs :

À ce jour, 22 bénévoles de l’Ordre de Malte France se relaient auprès de ces 28 apprenants. Ces derniers bénéficient ainsi de 2 heures d’enseignement, 3 fois par semaine, soit un total hebdomadaire de 6 heures de cours. Ils sont encadrés par des équipes de 2 à 3 bénévoles, et bénéficient donc d’un suivi personnalisé afin de favoriser la progression de chacun.

Cette régularité d’apprentissage est importante, autant que les horaires adaptés (19h-21h), qui permettent aux apprenants d’être présents aux cours sans être contraints par leurs obligations personnelles et administratives.

Une mise en pratique… et un second module en vue !

Afin de mettre en œuvre leurs acquis à l’oral, mais aussi de les plonger en immersion dans la société française, l’organisation de sorties thématiques dans Paris est une seconde pierre à l’édifice de l’intégration des apprenants, dans la continuité directe des cours dont ils bénéficient.

Ce samedi 1er avril, cinq d’entre eux et quatre bénévoles ont ainsi pu partager un pique-nique sous le soleil, puis une tasse de thé en terrasse. Cette première escapade en dehors des cours, plus conviviale, leur a permis d’échanger davantage et de découvrir Paris.

Rapidement, d’autres sorties seront organisées autour de thèmes très pratiques du quotidien : aller à la CAF, à la Poste, visiter une exposition…

Les résultats de ce premier module, qui prendra fin le 27 avril, sont prometteurs : les apprenants font preuve d’une grande motivation et les groupes dégagent une belle énergie. De fait, la plupart d’entre eux progressent rapidement : un second module de 3 mois leur sera donc proposé dans la foulée, de mai à juillet. Il visera à approfondir les notions abordées dans le premier module, en mettant encore d’avantage l’accent sur la pratique de l’oral et les mises en situation concrètes.

Un dispositif qui fait sens, aussi, sur le Fleuron Saint-Jean

Ce dispositif a été étendu à notre Centre d’hébergement d’urgence du Fleuron Saint-Jean, qui accueille à son bord une cinquantaine d’hommes sans-abri pour la plupart non-européens (62% en 2016), pour qui les cours de FLE sont également indispensables dans leur parcours d’intégration. À ce jour, 9 apprenants bénéficient de cours de français tous les lundis afin de faciliter leur processus d’intégration en France et travailler à leur insertion socio-professionnelle.

Source URL: http://diplomatie-humanitaire.org/favoriser-lintegration-personnes-migrantes-lapprentissage-francais/