Dimanche 18 Novembre 2018
 

A la Une

Les enseignements tirés de la gestion du transit des migrants et des réfugiés en Croatie

Entre septembre 2015 et avril 2016, 650 000 personnes ont traversé la Croatie pour rejoindre l’Europe, provoquant ainsi une crise humanitaire d’un nouvel ordre où des milliers de personnes ont eu besoin d’assistance dans un laps de temps réduit et avec des ressources limitées.

Ce rapport analyse la gestion de la crise d’un point de vue local et territorial : le rôle des organisations et des autorités locales, les interactions avec les acteurs internationaux, les mécanismes institutionnels permettant une meilleure collaboration entre acteurs locaux, nationaux et internationaux.

Les auteurs identifient également les facteurs ayant influencé les capacités de réponse des acteurs locaux comme la mobilité très rapide des migrants, ou encore les décisions prises par le gouvernement concernant la coordination de l’assistance.

Lire le rapport(en Anglais) du groupe URD (Urgence Réhabilitation Développement)

Visiter le site de l’URD


Sur le même sujet

Non, le Pape n’est pas responsable de la crise migratoire

14/02/2017. Le père Christian Venard réagit au débat qui agite la cathosphère depuis le début de l’année 2017

Dans un monde « chaotique », le chef de l’ONU appelle à regagner la confiance des peuples envers le multilatéralisme

18/02/2017. « Nous vivons dans un monde dangereux. Nous assistons à une multiplication de nouveaux conflits, de vieux conflits semblent ne jamais mourir – que ce soit en Afghanistan ou en Somalie » António Guterres.

Irak : offensive militaire à Mossoul

18/10/2016. Malteser International craint une catastrophe humanitaire