Vendredi 24 Mai 2019
 

A la Une

Diplomatie humanitaire : relever les défis du 21ème siècle

10/11/2015 . Cours magistral donné par le Grand Chancelier à la SIOI.

Avec 60 millions de personnes déplacées dans le monde et 20 millions de personnes fuyant les guerres, la violence et la pauvreté, la diplomatie humanitaire est confrontée à des niveaux inédits de désespoir parmi de nombreuses et diverses populations. Dans un cours magistral donné ce matin à Rome au sein de l’Institut SIOI (La Société italienne pour l’Organisation internationale) le Grand Chancelier de l’Ordre souverain de Malte, Albrecht Boeselager, a décrypté les énormes défis rencontrés par toutes les institutions et agences humanitaires.

L’augmentation des acteurs non-étatiques, l’utilisation d’armes non-conventionnelles et le mépris pour l’application des lois humanitaires sont autant de forces qui entravent l’action humanitaire à une époque où elle est la plus nécessaire, a expliqué le Grand Chancelier.

Lire l’article complet sur le site de l’Ordre de Malte


Sur le même sujet

Réunis pour relever les défis de l’humanitaire

15/10/2015. Les règles sur le terrain ayant changé, les humanitaires se voient dans l’obligation de reconsidérer leur mode d’action.

La diplomatie vaticane, en relation avec 180 pays

11/01/2016. Si l’on inclut l’Union Européenne et l’Ordre de Malte, 86 pays ont actuellement une ambassade à Rome.

En Syrie, un premier accord pour combattre le terrorisme

09/12/2015. Julien Barnes-Dacey et Daniel Levy ont publié une étude recommandant une poursuite et une intensification des efforts diplomatiques, intitulée « Syrian Diplomacy Renewed : from Vienna to Raqqa ».