Mercredi 16 Janvier 2019
 

A la Une

Le diplomate Lacroix, nouveau chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU

Article paru sur le site du journal le monde le 14/02/2017

Jean-Pierre Lacroix était jusqu’à présent directeur pour les Nations unies et les organisations internationales au ministère des affaires étrangères. Il succédera à Hervé Ladsous.

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a annoncé, mardi 14 février, la nomination du diplomate français Jean-Pierre Lacroix comme nouveau chef des opérations de maintien de la paix, pour une durée d’un an dans un premier temps.

Le responsable des affaires politiques de l’ONU, l’Américain Jeffrey Feltman, va lui conserver son poste, également pour un an, le temps que l’organisation fasse le point sur son fonctionnement et sa structure interne. Ces deux postes de secrétaire général adjoint sont parmi les plus prestigieux aux Nations unies.

Jean-Pierre Lacroix, 56 ans, va prendre la suite de son compatriote Hervé Ladsous, qui va céder sa place le mois prochain après six ans en poste. M. Lacroix était jusqu’à présent directeur pour les Nations unies et les organisations internationales au ministère des affaires étrangères. Il va démarrer dans ses fonctions alors que l’ONU peine à digérer les différents scandales d’abus sexuels commis par des casques bleus durant plusieurs missions en Afrique.

Recommandations d’ici juin

Les Etats-Unis, plus gros contributeurs aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, songent à réduire leur contribution, qui compte à l’heure actuelle pour 29 % d’un budget de 7,9 milliards de dollars en 2017.
Le secrétaire général a précisé dans un communiqué qu’il avait mis en place une équipe qui effectuera un examen interne des stratégies de l’organisation, de son fonctionnement et de son architecture. Cette équipe, dirigée par l’Erythréen Tamrat Samuel, soumettra ses recommandations d’ici le mois de juin.


Sur le même sujet

Un cadre pour appuyer les mesures de prévention de la violence à l’égard des femmes

La violence à l’égard des femmes est l’une des violations les plus répandues des droits de l’homme dans le monde, enracinée dans l’inégalité des sexes, la discrimination et les normes culturelles et sociales préjudiciables.

La Russie bute sur la complexité moyen-orientale à Genève

28/02/2017. L’émissaire des Nations unies Staffan de Mistura a tenté de réunir autour de la même table le régime de Damas et une opposition qui continue à se déchirer.