Mercredi 24 Mai 2017
 

A la Une

Le Danemark va nommer le premier «ambassadeur du numérique» au monde

Article paru le 31/12/2017 sur le site du journal Le Temps

Le ministre danois des Affaires étrangères veut créer un poste d’«ambassadeur du numérique» pour négocier avec les géants du Web. Google avant la Grèce? Bienvenue dans l’ère de la «techplomatie»

Le poste n’est pas encore pourvu, mais la décision met en évidence la puissance des géants du Web. Le Danemark s’apprête à nommer un «ambassadeur du numérique», raconte le média américain CNN. Une première mondiale. C’est le ministre danois des Affaires étrangères, Anders Samuelsen, qui a fixé le cap lors d’une conférence vendredi dernier.

«Dans le futur, nos relations bilatérales avec Google seront aussi importantes que celles que nous entretenons avec la Grèce», a-t-il déclaré. Avant d’ajouter: «Ces sociétés sont devenues des sortes de nouvelles nations, et nous devons y faire face.» Bienvenue dans l’ère de la «techplomatie», selon ses propres termes.

Son constat s’appuie sur un fait incontestable. Les plus grandes entreprises du monde gagnent plus d’argent et ont un rayonnement international plus fort que de nombreux pays. Google a, par exemple, une valeur boursière égale au PIB de l’Argentine. Soit bien plus que le PIB danois (303 milliards de dollars).

Un diplomate comme les autres

Quelle sera la mission de ce diplomate d’un nouveau genre? «Etablir des relations plus étroites» avec des entreprises comme Apple, Amazon ou encore Microsoft. L’ambassadeur effectuera des tâches similaires à celles des autres diplomates danois, et négociera au nom du pays. Sécurité des données, vie privée des utilisateurs,… ces divers sujets seront évoqués avec les dirigeants de ces sociétés.

L’enjeu est surtout économique. Le secteur des technologies prend en effet une part croissante dans l’économie danoise. «Nous espérons convaincre ces entreprises d’investir au Danemark», confirme Anders Samuelsen dans une interview au quotidien «Politiken».

Le royaume des «data centers»

Le royaume a déjà enregistré un premier succès. Apple et Facebook ont décidé de construire d’immenses centres de données (data centers) dans le pays. La société de Mark Zuckerberg a d’ailleurs promis la création de 150 emplois permanents.

Selon le gouvernement, les entreprises étrangères sont responsables de 20% des emplois danois, alors qu’elles ne représentent qu’1% des sociétés installées dans le pays.

«Un précédent inquiétant»

Cette décision n’est pas vue d’un bon œil par Emma Woollacott, une journaliste spécialiste du Web. Dans une opinion publiée par le média américain Forbes, elle dénonce un «précédent inquiétant».

«Les entreprises ne sont pas des Etats. En nommant un ambassadeur, Anders Samuelsen insinue que c’est l’argent qui compte. Amassez-en suffisamment, et vous aussi, vous obtiendrez non seulement une attention particulière de la part d’un gouvernement, mais également un statut politique unique», met-elle en garde.

Une fermeture des ambassades traditionnelles n’est toutefois pas à l’ordre du jour, rassure le ministre des Affaires étrangères. «Nous maintiendrons naturellement nos relations traditionnelles avec les autres pays.»


Sur le même sujet

Hubert Védrine: «​La diplomatie est un outil de prévention des risques»

17/03/2017. Au travers de sa propre expérience Hubert Védrine réfléchit à la prise de risque par les diplomates.

Pourquoi le Pape est-il allé en Égypte ?

07/05/2017. Le voyage du Pape en Égypte d’avril 2017 participe de la recomposition du Moyen-Orient. L’Égypte a souvent été la clef de voûte de cette région et le fer-de-lance de la modernité.

William Lacy Swing Directeur général de l’OIM | Conférence de Bruxelles sur la Syrie

05/04/2017. « L’avenir de la Syrie sera désolant si les besoins actuels ne sont pas considérés avec un sens accru d’urgence », William Lacy Swing Directeur général de l’OIM.