Samedi 20 Janvier 2018
 

A la Une

Afghanistan : les préoccupations humanitaires s’aggravent

Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, s’est dit extrêmement préoccupé par la détérioration de la situation humanitaire en Afghanistan.

À l’issue d’une visite de cinq jours dans le pays, il a fait remarquer que les civils étaient les principales victimes de la violence, et que les indicateurs traduisaient tous une spirale descendante. M. Maurer a aussi attiré l’attention sur la récente hausse des attaques contre des structures de santé.

« Le nombre de déplacés, de blessés de guerre et de handicapés ne fait qu’augmenter. Les préoccupations humanitaires ne cessent de croître, tandis que l’attention de la communauté internationale diminue. Il semblerait que plus le peuple afghan souffre, et moins il retient d’attention », a précisé le président du CICR.

« L’année dernière, les attaques dirigées contre des structures de santé et du personnel médical ont augmenté de 50%. Lorsqu’un hôpital est bombardé, lorsque le personnel médical et infirmier est forcé de fuir, des milliers de personnes sont privées d’une prise en charge médicale immédiate. Le droit international humanitaire lie clairement toutes les parties au conflit à respecter et à protéger les missions médicales. Les ressortissants afghans constituent le deuxième groupe national le plus important à arriver en Europe, ce qui prouve que la violence, l’insécurité chronique, et l’imprévisibilité permanente de la guerre, poussent les personnes au-delà de leurs limites », a déclaré M. Maurer.

Durant sa visite, M. Maurer s’est entretenu avec le Président afghan, le chef de l’exécutif, des représentants d’autorités régionales et d’organisations internationales. Il a aussi rencontré des représentants de groupes d’opposition armés, ainsi que des civils qui ont été déplacés et des détenus.

Lire le communiqué de presse sur le site du CICR


Sur le même sujet

Un cadre pour appuyer les mesures de prévention de la violence à l’égard des femmes

La violence à l’égard des femmes est l’une des violations les plus répandues des droits de l’homme dans le monde, enracinée dans l’inégalité des sexes, la discrimination et les normes culturelles et sociales préjudiciables.

Dossier : repenser la Philanthropie

12/10/2017. Exit la charité, les riches investissent désormais plus qu’ils ne donnent. «Le Monde», «Le Temps» et l’IHEID ont consacré la journée du 12 octobre à ce «Rethinking philanthropy» lors d’une conférence à Genève.

Pour un fonds d’urgence humanitaire permanent

16/05/2017. Le professeur Yves Sandoz en appelle à un sursaut de responsabilité pour venir en aide aux victimes des guerres et des famines.